Des jeux non libres avec DRM sur GNU/Linux : bon ou mauvais?

Non aux DRMs !!!

Une entreprise bien connue, Valve, qui distribue des jeux non libres pour ordinateur avec gestion numérique des restrictions (DRM), a annoncé récemment qu’elle distribuerait ces jeux pour GNU/Linux. Quels effets, bons ou mauvais, cela peut-il avoir ?

Je suppose que la disponibilité sur GNU/Linux de programmes non libres populaires peut accélérer l’adoption de ce système. Pourtant, en faire un « succès » n’est qu’une partie de nos objectifs ; la raison d’être de ce système est d’apporter la liberté aux utilisateurs. Il faut donc se demander comment ce développement affecte la liberté des utilisateurs.

Les jeux non libres ne sont pas éthiques!

Les jeux non libres (comme tout autre programme non libre) ne sont pas éthiques car ils nient la liberté de leurs utilisateurs. Si vous voulez la liberté, une condition sine qua non est de ne pas avoir ces jeux sur votre ordinateur. Jusque là, c’est clair.

Cependant, si de toute façon vous utilisez ces jeux, vous feriez mieux de les utiliser sur GNU/Linux plutôt que sur Microsoft Windows. Au moins, vous éviterez que Windows porte atteinte à votre liberté.

Ainsi, sur le plan pratique direct, ce développement peut faire à la fois du mal et du bien. Il pourrait encourager les utilisateurs de GNU/Linux à installer ces jeux, et il pourrait encourager les utilisateurs de ces jeux à remplacer Windows par GNU/Linux. Je subodore que l’effet direct positif sera plus grand que l’effet direct négatif. Mais il y a aussi un effet indirect : qu’est-ce que l’utilisation de ces jeux enseigne aux gens de notre communauté ?

DefectiveByDesign.orgToute distribution GNU/Linux comprenant des logiciels qui proposent ces jeux apprendra aux utilisateurs que la liberté n’est pas ce qu’il y a de plus important. Les logiciels non libres des distributions GNU/Linux vont déjà à l’encontre de l’objectif de liberté. Ajouter ces jeux à une distribution augmenterait cet effet.

Si vous voulez promouvoir la liberté, veuillez faites attention à ne pas parler de la disponibilité de ces jeux sur GNU/Linux, afin de soutenir notre cause. À la place, vous pourriez parler aux gens du concours de jeux libres Liberated Pixel Cup (Coupe du pixel libéré), du Free Game Dev Forum (Forum des développeurs de jeux libres), et de la nuit du jeu du LibrePlanet Gaming Collective (Collectif du jeu de LibrePlanet).

Traduction a partir un article anglais publié par Richard Stallman sur GNU.org

Consultez la source | Article initialement publié sur GNU.org sous licence Creative Commons By-Nd | Auteur : Richard Stallman |

One Comment

  1. Pingback: Des jeux non libres avec DRM sur GNU/Linux : bon ou mauvais? « SAM7BLOG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*