Steam Linux a un an !

Steam LinuxOn ne l’aurait pas imaginé. Jamais. Même dans l’espoir des plus fous d’entre nous. Avant que VALVe ne décide de se pencher sur notre banquise, le jeu sous GNU/Linux se limitait à quelques jeux libres de qualité (Battle for Wesnoth, Tremulous, Nexuiz, Glest) et quelques jeux non-libres comme Heroes of Newerth ou Savage 2.

Joyeux anniversaire Steam !

C’est il y a un an que Steam est arrivé en version beta sous Linux, un an tout pile, le 7 novembre 2012.

Pour être un peu précis, il faudrait dire que Steam est arrivé uniquement sous Ubuntu. A sa sortie, seule la distribution GNU/Linux Ubuntu était supportée. Mais cette isolation n’a pas duré longtemps. Il n’aura pas fallu beaucoup de temps pour faire tourner Steam sous Debian et aujourd’hui, c’est sous Archlinux que je m’en sers.

Aujourd’hui, je ne sais pas exactement combien de jeux sont disponibles chez nous. J’ai 47 jeux plus ou moins différents : de Half-Life et ses dérivés à Dota2 en passant par les jeux indépendants fournis par les Humble Bundle comme Rocketbirds.

On pourrait dire que c’est une des choses les plus malveillante qui soit arrivée : une plateforme de jeu DRMisée dans laquelle le joueur n’a pas accès à la moindre source et qui incite les utilisateurs à encombrer leur environnement libre de logiciels privateurs du type pilote graphique non-libre.

Soit, c’est une vérité mais aussi un problème que je balaye de la main. Je préférerais que les jeux soient libres mais il en est de mon propre choix si je veux du non-libre dans mon système. J’ajouterais que je suis bien content de ne plus devoir me servir de ma partition Microsoft Windows (légal) pour me vider les neurones. C’est sans doute le plus grand intérêt de Steam Linux : permettre aux libristes joueurs de se passer de Microsoft Windows.

En traînant sur la toile, on lire ici et là que VALVe travail sur le noyau Linux et sur certaines bibliothèques. Il faudrait faire une recherche plus poussée pour savoir exactement ce qu’ils font mais il est certain qu’ils ont besoin de participer au développement de Linux avec leur Steam Machine tournant sous GNU/Linux. Et ça, c’est plutôt chouette.

Pour finir, j’ai hâte de voir l’impact des améliorations apportées par le dernier noyau linux sur Steam !

Bon jeu par chez vous et bonne anniversaire Steam.

Consultez la source | Article initialement publié sur Blog de Dada
sous licence Creative Commons By-Sa | Auteur : Dada |

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*