Prochaine rencontre du CLA : 9 janvier 2014

La prochaine rencontre du Club Linux Atomic (CLA) se déroulera le jeudi 9 janvier 2014, de 18 à 21 heures, à la Maison Notman, située au 51 rue Sherbrooke Ouest, Montréal. Pour vous y rendre, consultez notre page Rencontres.

En voici le sommaire.

Les médias sociaux libres

Nous utilisions presque tous des médias sociaux tels que Facebook, Twitter, Google+… Ces médias sociaux ne sont pas libres. De plus, ils sont peu soucieux de notre vie privée. Ils recueillent sur nous une multitude d’informations qu’ils revendent à des entreprises privées et à des agences gouvernementales, telles que la NSA etc.

Saviez-vous qu’il existe des médias sociaux libres? Lors de cette rencontre, Benjamin Rochefort nous les fera découvrir.

Un débat concernant le CLA et les médias sociaux

Le Club Linux Atomic (CLA) utilise comme beaucoup d’associations de diffusion et de promotion des logiciels libres des médias sociaux non libres. Est-ce que le CLA devrait abandonner les médias sociaux propriétaires et se tourner uniquement vers les médias libres? La parole est à vous. À vous d’en débattre. Comme suite à ce débat, nous pourrons nous donner une orientation.

Une période pour les débutants

Comme depuis un certain temps, nous aurons une période pour les débutants. Sous la formule des questions et réponses nous allons apporter des réponses à vos interrogations.

Un atelier pour les ordinateurs portables et tablettes

Si le temps nous le permet, nous allons amorcer un atelier de travail sur le sujet mentionné en titre.

Réunion des membres voulant participer à l’organisation de nos rencontres mensuelles

Précédent la rencontre régulière du 9 janvier 2014, nous allons tenir de 17 à 18 heures à la Maison Notman une rencontre des personnes voulant participer à l’organisation matérielle de nos rencontres. Si vous désirez y contribuer, veuillez nous en informer en utilisant le formulaire Contact.

Un commentaire

  1. Sujet intéressant. Je fais partie de ceux qui ont eu le réflexe premier de ne pas s’ouvrir de compte Facebook, Twitter et Google+.

    Autant sur le plan professionnel, d’entreprise que personnel, je refuse les contacts via Facebook : je répond poliment aux invitations que je communique uniquement par courriel. Cependant, la stratégie de mise en marché de mon entreprise qui intègre les média sociaux (c’est trop puissant en international pour ne pas l’utiliser) a prévu la création d’une page Facebook : ce sera alors fait en temps et lieu en considérant cette page comme un outil spécifique (pour des objectifs et usages précis) et en prenant toutes les précautions nécessaires.

    Twitter : pour m’amuser et militer, j’y viendrai certainement un jour : je me serai alors profondément informé avant. Je considère Google + comme un piège à mouches.

    De manière générale, je ne communique avec les gens importants pour moi et au sujet des affaires importantes pour moi que par mes propres services courriel sécurisé (VPN, passerelles, certificats TLS, serveurs) : par exemple, l’usage d’une boite d’un de nos domaines courriel est obligatoire pour tous les partenaires et collaborateurs de mon entreprise ; c’est la même chose dans les organisations que j’anime ou que je dirige. Nous rendons aussi ce service à des organisations nationales ou internationales qui militent pour les droits des minorités (ex: LGBT en Afrique, mouvements nationalistes.)

    Je pense qu’en toute logique, le CLA ne devrait pas utiliser les outils sociaux propriétaires, sauf pour s’annoncer et faire la promotion du logiciel libre. Genre, sur Facebook : « Venez nous rencontrer à XXXXXXX ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*