Montréal Mini Maker Faire

Un Mini Maker Faire se tiendra pour la première fois à Montréal, au Parc olympique, les 25 et 26 août 2012, de 12 à 18 heures.

L’histoire des Maker Faire

Montréal Minis Make Faire
Le premier évènement Maker Faire du genre a eu lieu à San Mateo en Californie en 2006. Le Maker Faire Bay Area a célébré son sixième anniversaire en 2011 et a reçu la visite de 100 000 personnes. Sa popularité croissante a donné naissance à de nouveaux évènements à New York et Détroit, en 2010. Créés par la communauté et gérés de façon indépendante, les Mini Maker Faire s’inspirent de leurs grands frères et sont présents dans plusieurs villes autour du monde.

Le Mini Maker Faire de Montréal

Le Mini Maker Faire de Montréal (que l’on pourrait peut-être traduire par la petite foire de la fabrication artisanale de Montréal) célèbre le « faites-le-vous-même » de la science et de la technologie, de la robotique, de l’artisanat moderne et de la musique. Organisé dans le cadre du festival Expérience Montréal par une équipe motivée par le mouvement international des makers, le Mini Maker Faire de Montréal invite la communauté québécoise des bidouilleurs en tout genre à venir présenter leurs projets ou découvrir les inventions et créations de passionnés du Do It Yourself (DIY) comme eux.

Quest-ce que le DIY ?

On peut associer la formule « Do It Yourself » au « bricolage » ou encore au « système D », mais cela ne s’arrête pas là. Qu’est ce qui s’apparente à la philosophie « faites-le vous-même » ?

  • Toute activité où l’on n’est pas seulement spectateur ou consommateur ;
  • Participation et échange des connaissances, de la culture, de l’information, débats et prises de décision, par exemple sur une encyclopédie libre, telle Wikipedia ;
  • Toute activité créatrice ; exemples : l’artisanat, ou la notion de création, avant l’ère industrielle ;
  • Tout recyclage consumériste, technologique ou culturel ;
  • L’auto-édition de livres, magazines, bandes dessinées et de remplacement ;
  • Les groupes ou artistes solo libérant leur musique (musique libre) ou la finançant sans les maisons de disques ;
  • La culture de la cassette, et de la copie « privée » ou plus dans la culture punk ;
  • La création artisanale comme le tricot, la couture, les bijoux faits à la main, la céramique, etc. ;
  • En informatique, les logiciels libres, ou le hack ;
  • En comédie, le détournement situationniste, ou tout simplement toute parodie ;
  • Beaucoup d’activités créatrices pour enfants ;
  • L’auto-régulation, l’auto-organisation, la démocratie directe ;
  • La conception libre de médicaments.

Engagement politique

Au-delà d’une simple volonté de récupération, le mouvement Do It Yourself (il ne s’agit pas d’un mouvement constitué) se voit comme une alternative politique en opposition à l’ultraconsommation dans lequel baigne la société. Ses membres sont ainsi souvent liés à l’anarchisme, à l’autogestion et aux mouvements squat et punk. Le besoin de créer, d’avoir une certaine indépendance par rapport à l’industrie et aux grands groupes commerciaux, de retrouver un savoir-faire abandonné les pousse à trouver des solutions pour faire le maximum de choses par eux-mêmes, en opposition à la marchandisation dominante, tout en recherchant la gratuité ou les prix faibles.

Deux projets sélectionnés à voir

Radio-Canada Libre PAR LIBREPLANET Québec

Logo Libre PlanetLibrePlanet Québec présentera le projet Radio-Canada Libre visant à démontrer la faisabilité d’obtenir, enregistrer et partager légalement, en utilisant des logiciels et matériels libres et les signaux diffusés « Off the air », le contenu que Radio-Canada restreint avec ses mesures absurdes de restrictions logicielles et numériques.
LibrePlanet QC encourage l’éducation et la promotion de la liberté de la technologie, des arts et du contenu. Cela inclut les formats, les licences, les logiciels, le matériel et plus encore.

Réseau Libre

Réseau LibreRéseau Libre vise à créer un réseau sans fil communautaire et de voisinage, indépendant et décentralisé. Le réseau se construit de façon organique et évolutive à mesure que de nouveaux membres s’y joignent. Chaque personne participant au réseau ajoute son noeud et choisit les services qu’il désire partager avec la communauté, connexion internet ou non.

Connaître tous les projets présentés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*