À propos du futur de Thunderbird

Thunderbird logo(Cet article est une traduction du blog Mozilla, article rédigé par Tristan Nitot)

Suite à l’annonce récente concernant Thunderbird, j’ai le plaisir d’accueillir aujourd’hui Jean-Baptiste Piacentino, directeur général de Thunderbird.

Tristan Nitot : Bonjour Jean-Baptiste, j’ai lu sur le Web que c’était la fin de Thunderbird. Est-ce vrai ou la rumeur de la mort de Thunderbird est-elle largement exagérée ?

Jean-Baptiste Piacentino : Thunderbird n’est pas mort ! Nous avons annoncé un changement dans la manière dont nous gérons le développement de nouvelles fonctionnalités de Thunderbird. Rien ne changera pour les utilisateurs, particuliers ou entreprises : Mozilla va continuer à supporter et maintenir Thunderbird. Pour être plus précis, Mozilla ne se focalisera plus sur le développement d’innovations pour Thunderbird, mais continuera à le maintenir stable et sécurisé. Mozilla va aussi fournir toute l’infrastructure nécessaire pour que de nouvelles fonctionnalités, développées par la communauté, puissent être intégrées dans les futures versions de Thunderbird.

TN : Donc, il y aura un Thunderbird 14 ?

JBP : Oui, bien sûr. Nous avons un projet solide pour supporter Thunderbird jusqu’à la deuxième moitié de 2013 et nous sommes en train de discuter comment nous allons poursuivre après cela.

TN : Et entre-temps ?

JBP : Nous allons sortir Thunderbird 15 (déjà disponible en version alpha), 16 et 17, etc. Vous y verrez des nouvelles fonctions, comme Thunderbird Chat (une fonction de messagerie instantanée), d’autres partenaires pour Thunderbird Filelink et pour le service de création d’adresse email personnalisée, ainsi que de nouvelles fonctionnalités portées par la communauté. L’année prochaine, Mozilla intégrera les fonctionnalités développées par la communauté au fur et à mesure de leur disponibilité.

TN : Est-ce que vous savez qui sont les utilisateurs de Thunderbird et ce qu’ils souhaitent ?

JBP : Nous avons un mélange de particuliers et d’utilisateurs venant du monde de l’entreprise. Nous estimons à plus de 20 millions le nombre d’utilisateurs et nous savons qu’il y a de larges déploiements du produit dans des entreprises, des gouvernements et dans le milieu éducatif. Nous devons trouver le bon jeu de fonctionnalités qui satisfasse à la fois les particuliers et les entreprises.

Ce que les utilisateurs de Thunderbird ont en commun, c’est avant tout le besoin d’un client mail sécurisé et stable. Par exemple, dans les très grandes entreprises, les changements de fonctionnalités peuvent causer différents types de problèmes, de la certification au déploiement et à la formation des utilisateurs. Nos utilisateurs individuels ne sont pas en forte demande d’innovation non plus.

Cependant, nous pensons que l’expérience utilisateur peut être améliorée, par exemple en y incluant plus de liens avec les services web comme nous l’avons fait pour Thunderbird Filelink. Il est assez délicat de trouver le bon équilibre, mais pour l’instant, nous pensons que les utilisateurs ont besoin d’un projet stable et sont satisfaits de ce que Thunderbird peut leur offrir.

TN : Je perçois un certain écart entre les attentes des utilisateurs de Thunderbird et la focalisation de Mozilla sur l’innovation, le Web et le Mobile, avec Firefox pour Android et Firefox OS (nom de code Boot to Gecko). Cela a-t-il un rapport avec la décision concernant Thunderbird ?

JBP : Il est certain que Mozilla se concentre sur le Web en tant que plateforme, étant donné que c’est là où nous pouvons, en tant que communauté, faire la différence. Les écosystèmes Mobile sont plutôt cloisonnés et fermés et nous pensons qu’apporter les technologies et les valeurs du Web aux environnements mobiles peut les rendre meilleurs.
Thunderbird reste un très bon client email pour bureau, mais il n’est pas vraiment en phase avec cette stratégie.

TN : Laissez-moi être l’avocat du diable pour un instant : pourquoi Mozilla ne se sépare pas complètement de Thunderbird ?

JBP : Je crois que le projet que nous proposons montre que malgré cet antagonisme, Mozilla tient ses promesses : nous ne nous séparons pas de Thunderbird. Au contraire, nous sommes en train de créer les conditions pour que le produit reste sûr, stable et intègre les contributions de la communauté dès qu’elles sont disponibles. En fait, les premiers retours de la communauté sont encourageants et je crois qu’il y aura des développements intéressants de la part de bénévoles ou d’entreprises.

Il y a aussi un large écosystème d’entreprises de services en Open Source dévouées au support de déploiements professionnels et je suis sûr que leurs efforts vont s’intensifier afin de satisfaire leurs clients, améliorant ainsi Thunderbird.

TN : Y aura-t-il des employés de Mozilla travaillant sur Thunderbird dans le futur ? Jusqu’à quand ?

JBP : Oui, Mozilla continuera à supporter le projet Thunderbird avec des salariés, même s’il est possible qu’ils ne travaillent qu’à mi-temps sur le projet.

TN : Si vous aviez un appel à contribution à proposer à nos lecteurs, quel serait-il ?

JBP : Cela dépend vraiment de vos centres d’intérêt et de vos compétences :

Si discuter du futur de la gouvernance de Thunderbird vous intéresse, vous pouvez vous diriger vers la page Wiki dédiée à la question et suivre les instructions. Notre but est de faire des progrès pendant l’été et finaliser le modèle de gouvernance début septembre.

Si vous souhaitez contribuer au code de Thunderbird, rendez-vous sur https://developer.mozilla.org/en/Thunderbird/. Vous trouverez également des suggestions d’innovation intéressantes sur la page UpForGrabs. De plus, le support a toujours besoin d’aide, ainsi que l’Assurance Qualité.

TN : Merci beaucoup pour votre temps, Jean-Baptiste. En tant qu’utilisateur de Thunderbird, c’est vraiment bien de recevoir toutes ces précisions. Je suis impatient de voir les prochains développements de Thunderbird !

JBP : Merci !

Consultez la source
Article initialement publié sur Communauté Mozilla francophone
sous licence Creative Commons By-Sa | Auteur : Julia
Télécharger l'article ==>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>