Les petites distributions en nouvelles versions

LinuxAvec ces distributions très peu connues qui sortent en version majeure, vous allez peut-être trouver un peu de bonheur.

  • PUIAS Linux 6.2 ;
  • Bodhi Linux 1.3.0 ;
  • Grml 2011.12 ;
  • Semplice Linux 2.0.0 ;
  • Tiny Core Linux 4.2.

PUIAS Linux 6.2

PUIAS Linux fait partie de la longue liste des recompilations de Red Hat. Elle ajoute aussi quelques dépôts supplémentaires, afin d’augmenter le nombre de logiciels disponibles. Comme le nom le laisse penser, PUIAS 6.2 est la recompilation de Red Hat Enterprise Linux 6.2.

Bodhi Linux 1.3.0

Bodhi Linux se base sur les versions Ubuntu LTS et offre un bureau sous Enlightenment. C’est une semi « rolling release » qui ne nécessite une réinstallation que tous les 2 ans (à chaque nouvelle LTS). Le but est d’avoir une vraie rolling release à terme, mais il y a encore du travail à faire pour cela.

Les principales nouveautés de cette version sont l’intégration du module itask pour remplacer la barre des tâches et le navigateur web Midori en version 0.4.2.

Grml 2011.12

Grml est une distribution live-CD basée sur Debian pour les administrateurs systèmes. Elle est adaptée pour les installations, déploiements et récupérations de systèmes. Cette nouvelle version permet principalement une adaptation plus aisée pour faire sa propre version de Grml.

Semplice Linux 2.0.0

Semplice Linux est une distribution de type légère, basée sur une Debian unstable et le bureau OpenBox. Semplice Linux 2.0.0 ouvre donc la branche 2.0.x pour Noël, avec pour nom de code ’emily’.

Tiny Core Linux 4.2

Tiny Core Linux est une distribution ultra petite avec un bureau graphique. La toute nouvelle version Tiny Core Linux 4.2 apporte une refactorisation, avec pour résultat un MicroCore formé d’un noyau vmlinuz de 2.4 Mo et un core.gz de 5 Mo. Le TinyCore, de 12 Mo, est formé du noyau, core.gz, Xvesa.tcz|Xorg.tcz, Xprogs, fltk-1.10.tcz, le gestionnaire de fenêtres au choix, et wbar.tcz. CorePlus remplace MultiCore, pour introduction à la philosophie de la distribution.

Lien vers le site des distributions.


[ Article initialement publié sur linuxfr sous licence Creative Commons | Auteur :  ]


One Comment

  1. Michel Chassey

    Bonjour à tous,
    avec cette manne de distros linux, l’utilisateur devrait être comblé, dites-vous ? Il y en plus qu’on a le temps de tester ( allez voir Distrowatch ), et de configurer. N’oublions pas qu’un PC sert à autre chose. Plusieurs d’entre nous poursuivent d’autres activités sur leur PC et sont un peu ébahis que tant de talent d’informaticien soit gaspillé à se bâtir une distro personnelle.
    Moi je ne perds pas de temps et suis enraciné en Ubuntu que j’ai appris à aimer et détester comme l’antique DOS 3.3.
    Regardez combien de distros sont dérivées d’Ubuntu qui elle-même est une descendance de Debian .
    Si vous en voulez plus, demandez-moi d’autres commentaires vis-à-vis Linux versus les applications qui tombent comme des mouches.
    Comment dit-on ? La route est longue mais la voie est libre.
    Bien vôtres,
    Michel Chassey

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*