Québec choisit les logiciels sous licence, sans appel d’offres

L’art de passer des lois et les détourner par un décret.

Dérive informatique? Le gouvernement Charest vient d’adopter dans la plus grande discrétion un décret qui, pour les trois prochaines années, va faciliter l’acquisition sans appel d’offres de logiciels informatiques sous licence par les ministères et organismes publics, a appris Le Devoir. Les produits de la multinationale américaine Microsoft sont directement ciblés par cette décision législative qui, de ce fait, va leur permettre de trouver leur place dans l’administration publique sans forcément avoir été mis en concurrence avec des solutions informatiques moins coûteuses fondées sur le logiciel libre.

[…] La décision du gouvernement Charest a étonné hier les défenseurs du logiciel libre qui, au printemps dernier, avait salué l’adoption de la loi 133 sur la gouvernance et la gestion des ressources informationnelles des organismes publics et des entreprises du gouvernement. […]

[Source Le Devoir, édition du 12 novembre 2011]

Lire la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*