10 moyens de regarder YouTube sans logiciels propriétaires

Lorsque l’on décide d’utiliser un système d’exploitation libre, l’une des premières choses qui rebute est sans doute l’absence du lecteur Flash, et donc l’absence de possibilité de regarder les vidéos de sites de partage de vidéos tels que YouTube. Pourtant, une multitude de solutions existent. Cet article présente donc dix alternatives libres au lecteur Flash pour regarder les vidéos de YouTube :  

Gnash :

trisquel-gnash.png

Il est possible d’utiliser le lecteur Flash libre Gnash pour visionner les vidéos de YouTube. Si vous rencontrez l’erreur « An error occurred, please try again later », reportez-vous à la documentation Fedora francophone pour résoudre le problème.

Firefox4 + HTML5 + WebM :youtube-html5.png

Le format libre WebM est utilisé sur YouTube depuis une demande de la part de la Fondation pour le Logiciel Libre (FSF) et est supporté nativement par Firefox4, à travers la balise HTML5<video>. Pour l’utiliser, rendez-vous sur http://www.youtube.com/html5 et cherchez/regardez vos vidéos en ajoutant &webm=1 à la fin de l’URL.

FlashVideoReplacer :flvideoreplacer-screenshot-017.png

FlashVideoReplacer est un add-on pour firefox qui récupère l’adresse de la vidéo youtube à partir de l’URL de la page et qui l’incruste dans la page, permettant ainsi de la regarder sans Flash. L’add-on est libre et est disponible ici : http://www.webgapps.org/addons/flas….

Greasemonkey + Viewtube/Youtube Moteado/Youtube without Flash Auto : Greasemonkey (http://www.greasespot.net/) est également un add-on libre pour firefox permettant d’exécuter des scripts javascript en plus de ceux proposés par le site visité. Dans le cas de YouTube, cela peut permettre de récupérer l’adresse de la vidéo et de l’injecter dans la page, à la manière de FlashVideoReplacer. Il faudra donc, en plus de Greasemonkey installer un script. Il en existe là aussi plusieurs, tels que ViewTubeYoutube Moteado ou encoreYouTube without Flash Auto (ces scripts sont bien entendu également libres).

cclive (libquvi) :

Capture-paulk_aldrin__.png

cclive est un logiciel permettant de télécharger des vidéos de divers sites proposant du contenu multimédia avec Flash. Il utilise la librairie libquvi, qui se charge de récupérer l’adresse de la vidéo. Son utilisation est très simple : cclive URL.

quvi + mplayer : La librairie libquvi propose également un binaire exécutable que l’on peut associer à un logiciel tel que mplayer pour directement lire la vidéo, mplayer se chargeant de la mise ne cache. Utilisation : quvi URL --exec "mplayer %u".

quvi + totem :

totem-quvi-shot.png

Il est également possible d’intégrer la librairie libquvi à totem-pl-parser, composant du lecteur de vidéo de GNOME totem. En voici une vidéo de démonstration :http://download.paulk.fr/totem-quvi…. Pour l’installation, il faudra recompiler totem-pl-parser avec l’argument --enable-quvi au script configure.

m.youtube.com : YouTube propose un site pour les appareils Android permettant de consulter les vidéos de YouTube sans Flash, au format 3GP. Ce format est lisible par des décodeurs libres. Ce site, http://m.youtube.com/ peut donc être utilisé par tous. Il suffira de cliquer sur « Regarder la vidéo » sur la page de la dite vidéo et d’ouvrir le lien avec son lecteur multimédia favori.

nomnom : Nomnom est une interface graphique permettant d’utiliser la librairie libquvi, mêlant un grand nombre de fonctionnalités (dont le téléchargement de vidéos YouTube).

youtube-dl : Youtube-dl est un autre outil en ligne de commande permettant de télécharger les vidéos de YouTube.

Voila, comme ça, on ne pourra plus dire qu’il n’y a pas d’alternatives ! Pour ma part, je vous recommande vivement d’utiliser tout ce qui touche à la librairie libquvi (dont je suis un modeste contributeur), qui supporte plus de 25 sites web différents.

[Article initialement publié  sur le Blog de PaulK | Auteur : PaulK |  sous licence Creative Commons BY-SA 3.0 ]

Lire hors ligne :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*