La Maison-Blanche se joint à la communauté du Libre

Le site de la Maison-Blanche Whitehouse.gov fonctionne avec le logiciel libre Dupral. Drupal est un logiciel qui permet aux individus comme aux communautés d’utilisateurs de publier facilement, de gérer et d’organiser un vaste éventail de contenus sur un site web. Des dizaines de milliers de personnes et d’organisations utilisent Drupal pour propulser des sites de toutes tailles et fonctions.

La Maison-Blanche a modifié Dupral pour l’adapter à ses besoins et elle met à disposition une partie du code source personnalisé qu’elle a développé. Ce code est disponible à tous pour l’analyser, l’utiliser ou le modifier. Pour lire l’article en anglais sur le site de la Maison-Blanche, c’est ici, et pour en lire la traduction en français sur Framablog, c’est ici.

Il y a une rumeur qui circule que le gouvernement Charest va constituer une commission d’enquête sur l’utilisation du logiciel libre dans l’appareil d’État québécois. Nous recommandons à Jean Charest de ne pas dépenser l’argent des citoyens. L’État québecois utilise des logiciels privateurs et ne va pas en appel d’offres pour combler ses besoins en logiciels et platefomes informatiques.

Si la Maison-Blanche se joint à la communauté du logiciel libre, le gouvernement du Québec, lui, en fait sa bête noire, son axe du mal. Bravo Alex pour ta belle formule.

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*